« Rembobinons » fait la mise au point juridique d’une œuvre ayant marqué la culture populaire. Aujourd’hui, “Les Gardiens de la Galaxie”. Et si la célèbre franchise de l’univers Marvel était un modèle de gestion des ressources humaines ?

Depuis la fin de la crise Covid, les entreprises sont en permanence à la recherche d’outils leur permettant de fidéliser, retenir et attirer les salariés. Et si, contre toute attente, leurs réponses se trouvaient dans une populaire trilogie de films inspirée par les comics Marvel ?

Sorti en mai 2023, Les Gardiens de la Galaxie 3 a conclu avec panache la saga mêlant science-fiction et super-héros que le réalisateur James Gunn a dirigée pendant près d’une décennie. Pour les non-initiés, rappelons les bases : les Gardiens en question sont un groupe hétéroclite de mercenaires intergalactiques mené par Star-Lord, un hors-la-loi mi-terrien, mi-extraterrestre. Pour faire face à ses ennemis, il s’allie au fil des épisodes à d’autres marginaux incluant Gamora (une assassine ultra agile et déterminée), Drax (un guerrier philosophe au discours sans filtre), Rocket (un raton-laveur génétiquement modifié d’une intelligence supérieure) Groot (un humanoïde en forme d’arbre doué d’une bienveillance rare) et Mantis (une polyglotte maladroite et emphatique). Parler de “groupe hétéroclite” relevait peut-être de l’euphémisme…

Confrontés dans ce troisième volet à l’enlèvement de l’un des leurs, ce sont les contributions de chacun des Gardiens, avec leurs forces et leurs faiblesses, qui assureront le succès du plan de sauvetage. La reconnaissance et la confiance que Star-Lord accorde à ses membres ainsi qu’aux nouvelles recrues leur permettra de  se dépasser et ainsi  surmonter ensemble les obstacles.

Pour qui s’intéresse un minimum aux ressources humaines, que nous enseignent donc les Gardiens ? 

  • Qu’il vous faut un Star-Lord, c’est-à-dire un leadership inspirant capable d’insuffler une vision commune, de mobiliser les talents individuels et de renforcer le sentiment d’appartenance à l’équipe ; 
  • Qu’il faut miser sur la diversité et complémentarité des compétences, en reconnaissant les forces mais aussi les faiblesses individuelles de chacun. En les mettant à profit, les managers peuvent créer une équipe puissante, où chaque membre se sent valorisé et indispensable.
  • Qu’il faut reconnaitre les contributions et accomplissements individuels des salariés, d’abord au travers des entretiens annuels et professionnels mais également au travers de promotions, d’opportunités d’évolution de poste et de mobilité, ce qui renforce le sentiment d’appartenance à une entreprise et offre une motivation supplémentaire pour continuer à exceller.
  • Qu’il ne faut pas hésiter à intégrer et transmettre, en donnant sa chance à de nouvelles recrues pour les inclure dans l’équipe existante, ce qui est essentiel pour maintenir une équipe dynamique et évolutive. 
  • Qu’il faut donner aux membres de son équipe des opportunités de croissance et de développement, à savoir proposer de nouveaux défis et confier des projets stimulants qui permettent de grandir en tant qu’individu et au sein de l’équipe.
  • Qu’il faut soutenir les évolutions individuelles, à l’instar des Gardiens de la Galaxie qui ne perçoivent pas les départs de Drax et Mantis comme une perte, mais comme une évolution positive puisque ces membres ont découvert leurs propres talents et vont essaimer ailleurs !

En comparaison, les Avengers -l’autre “team” de l’univers Marvel réunissant des héros cultes tels Thor, Hulk et autre Captain America- pourraient difficilement inspirer une gestion saine des talents en entreprise, avec son leadership défaillant et ses destinées individuelles souvent en contradiction avec l’organisation collective.

Au contraire, en dépit de son éloignement de notre quotidien avec ses vaisseaux spatiaux et son bestiaire d’aliens, Les Gardiens de la Galaxie s’impose, derrière le vernis du divertissement populaire, comme un modèle de gestion d’équipe. 

  • publié le 1 septembre 2023

90°Degrés, tous les articles :