Articles, podcasts, vidéos, créateurs en ligne… Dans “L’avez-vous- vu/lu”, UGGC partage ses coups de cœur (ou plaisirs coupables).

«  À ceux et celles qui, comme L’homme de la campagne de Kafka, se consument devant les portes de la Loi, alors qu’elles sont ouvertes ». Il n’est pas nécessaire de se reconnaître dans la dédicace de Si le droit m’était conté pour plonger avec curiosité dans l’ouvrage. Au fil des pages, son auteur François Jost (juriste, professeur, philosophe et dramaturge belge) embarque le lecteur dans une série fantaisiste d’histoires juridiques.

On sourit franchement à la lecture, surtout quand sont ramenés à bord de l’arche de Noé les grands sujets du débat : le concept de « bien-être général » peut-il être partagé par tous ? Quel accueil pour les réfugiés ? Ou encore comment préserver la liberté de choix d’orientation sexuelle ? Avec convocation à la barre des gastéropodes pour étayer certains arguments… 

On s’interroge plus sérieusement sur l’application des règles de droit quand une seconde fiction nous emmène dans les coulisses de l’immense et labyrinthique palais de justice de Bruxelles, dont les rumeurs de passages secrets alimentent des fantasmes de justice parallèle, loin des salles d’audience classiques…

Au total, huit récits qui interrogent avec malice la norme et notre Etat de droit.

  • publié le 7 décembre 2023

90°Degrés, tous les articles :