C’est la proportion du “made in France” pour les produits manufacturiers en 2019 selon l’INSEE : en 1965, elle s’élevait à 82% !

L’institut s’est penché sur les effets de la relocalisation industrielle dans un article intitulé “Produire en France plutôt qu’à l’étranger, quelles conséquences ?”

Ses auteurs précisent que si une usine produisant un milliard d’euros de valeur ajoutée s’installe en France plutôt qu’à l’étranger, l’effet d’entraînement sur ces fournisseurs aboutit à une valeur ajoutée totale de 2 milliards d’euros pour l’économie française ! Au sein de l’industrie manufacturière, ce multiplicateur de valeur ajoutée est particulièrement élevé quand l’activité de l’établissement se situe dans l’industrie agro-alimentaire et l’industrie automobile (2,6), ainsi que dans l’industrie du bois et du papier (2,2). 

Pour assurer cette création de valeur, les entreprises doivent être accompagnées dans leurs démarches parfois complexes. Voilà qui tombe bien : UGGC Avocats n’est pas compliqué à joindre.

 

  • publié le 24 novembre 2023

90°Degrés, tous les articles :